Vue du petit grenier

Le chantier des collections atteint sa vitesse de croisière

Après trois années d’élaboration de projet et surtout d’intenses réorganisations de locaux entiers, tant de stockage que publics, l’année 2016 a vu l’achèvement de certaines phases de chantier et le passage en production des nouveaux services. La poursuite des réaffectations de locaux s’effectue de manière plus ciblée grâce à de nouveaux outils.

La conversion rétrospective permet de faire émerger des collections particulières du XIXe siècle telles que la bibliothèque de Henri-Georges Boulay de la Meurthe
La conversion rétrospective permet de faire émerger des collections particulières du XIXe siècle telles que la bibliothèque de Henri-Georges Boulay de la Meurthe

L’achèvement de la conversion rétrospective des catalogues

Entamée en 2014 avec le soutien financier et logistique de la Bibliothèque nationale de France, la conversion rétrospective du catalogue des ouvrages imprimés (1811-1970) s’est terminée à l’été 2016. Après la phase de validation, plus de 80 000 notices ont fait leur entrée au catalogue Co-libris au dernier trimestre 2016 et seront bientôt visibles au sein du Catalogue collectif de France1.

Le succès pour les nouveaux services liés aux collections

Le passage en libre-accès des périodiques récents et des monographies acquises pour le fonds d’étude s’est traduit par une augmentation de leur utilisation sur place et en prêt à domicile de l’ordre de 10 %. Cela peut paraître faible mais le public visé est nettement moins large qu’en médiathèque.

L'accueil de la Bibliothèque Stanislas lors de la présentation d'une nouvelle acquisition
L’accueil de la Bibliothèque Stanislas lors de la présentation d’une nouvelle acquisition

La mise en ligne via Gallica d’ouvrages de référence sur l’histoire de Nancy et les nouveaux chargements effectués sur le Kiosque lorrain et sur Flickr n’ont pas eu d’impact négatif sur la fréquentation de la salle patrimoniale. Au contraire, peut-être, le nombre de documents physiques consultés a bondi de 30 % et le courrier scientifique (incluant les demandes de reproduction) de 15 %.

La poursuite de la réaffectation des magasins

Collections du dépôt légal

La rétroconversion des notices permet de repérer et relocaliser plus rapidement les monographies qui sont concernées par le changement de magasin. La politique à suivre est désormais formalisée.

Périodiques

Le repérage des différents fonds dispersés a été effectué. Les titres patrimoniaux ont vocation à être rassemblés dans des locaux particuliers. Ainsi, l’abandon du magasin de sous-sol a été l’occasion de réaffecter un autre lieu à l’accueil des journaux locaux morts. Ceux-ci ont fait l’objet auparavant d’une campagne soignée de catalogage, d’informatisation des fascicules, de conditionnement voire de réparation.

Vue du petit grenier
Vue du petit grenier

Les collections de revues académiques font actuellement l’objet d’une sélection serrée menée en lien étroit avec l’Université de Lorraine et les autres institutions documentaires de conservation du Grand-Est.

Enfin, les collections d’échanges de publications de sociétés savantes déposées par l’Académie de Stanislas sont en cours de réunion pour analyse de leur intérêt au regard de la politique de grande ampleur menée par la BnF.

  1. Article détaillé à venir. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *