Archives par mot-clé : Gallica

Le chantier des collections atteint sa vitesse de croisière

Après trois années d’élaboration de projet et surtout d’intenses réorganisations de locaux entiers, tant de stockage que publics, l’année 2016 a vu l’achèvement de certaines phases de chantier et le passage en production des nouveaux services. La poursuite des réaffectations de locaux s’effectue de manière plus ciblée grâce à de nouveaux outils.

La conversion rétrospective permet de faire émerger des collections particulières du XIXe siècle telles que la bibliothèque de Henri-Georges Boulay de la Meurthe
La conversion rétrospective permet de faire émerger des collections particulières du XIXe siècle telles que la bibliothèque de Henri-Georges Boulay de la Meurthe

L’achèvement de la conversion rétrospective des catalogues

Entamée en 2014 avec le soutien financier et logistique de la Bibliothèque nationale de France, la conversion rétrospective du catalogue des ouvrages imprimés (1811-1970) s’est terminée à l’été 2016. Après la phase de validation, plus de 80 000 notices ont fait leur entrée au catalogue Co-libris au dernier trimestre 2016 et seront bientôt visibles au sein du Catalogue collectif de France1.

Le succès pour les nouveaux services liés aux collections

Le passage en libre-accès des périodiques récents et des monographies acquises pour le fonds d’étude s’est traduit par une augmentation de leur utilisation sur place et en prêt à domicile de l’ordre de 10 %. Cela peut paraître faible mais le public visé est nettement moins large qu’en médiathèque.

L'accueil de la Bibliothèque Stanislas lors de la présentation d'une nouvelle acquisition
L’accueil de la Bibliothèque Stanislas lors de la présentation d’une nouvelle acquisition

La mise en ligne via Gallica d’ouvrages de référence sur l’histoire de Nancy et les nouveaux chargements effectués sur le Kiosque lorrain et sur Flickr n’ont pas eu d’impact négatif sur la fréquentation de la salle patrimoniale. Au contraire, peut-être, le nombre de documents physiques consultés a bondi de 30 % et le courrier scientifique (incluant les demandes de reproduction) de 15 %.

La poursuite de la réaffectation des magasins

Collections du dépôt légal

La rétroconversion des notices permet de repérer et relocaliser plus rapidement les monographies qui sont concernées par le changement de magasin. La politique à suivre est désormais formalisée.

Périodiques

Le repérage des différents fonds dispersés a été effectué. Les titres patrimoniaux ont vocation à être rassemblés dans des locaux particuliers. Ainsi, l’abandon du magasin de sous-sol a été l’occasion de réaffecter un autre lieu à l’accueil des journaux locaux morts. Ceux-ci ont fait l’objet auparavant d’une campagne soignée de catalogage, d’informatisation des fascicules, de conditionnement voire de réparation.

Vue du petit grenier
Vue du petit grenier

Les collections de revues académiques font actuellement l’objet d’une sélection serrée menée en lien étroit avec l’Université de Lorraine et les autres institutions documentaires de conservation du Grand-Est.

Enfin, les collections d’échanges de publications de sociétés savantes déposées par l’Académie de Stanislas sont en cours de réunion pour analyse de leur intérêt au regard de la politique de grande ampleur menée par la BnF.

  1. Article détaillé à venir. []

Le fonds Nancy sur Gallica : phase de contrôle

Il y a quelques mois, nous déposions sur le site de la BnF de Bussy-Saint-Georges 10 caisses contenant quelque 200 livres  du fonds Nancy.

 

Dans le cadre du programme de dématérialisation des collections des bibliothèques partenaires 2014-2017, ces livres sont aujourd’hui numérisés, et en ligne sur Gallica.
Mais la fin de cette étape amorce pour nous le démarrage de la phase de contrôle.

Pointage et contrôle de l’état des documents

Les documents qui nous reviennent à la fin de cette prestation doivent être consciencieusement déballés et pointés. Des milliers de livres provenant de nombreux établissements se côtoient sur les chaînes de numérisation de la BnF sans jamais se mélanger… du moins en théorie. Il nous appartient donc de vérifier s’ils sont tous revenus. Les livres ont conservé leur emballage de papier bulle afin de ne subir aucune dégradation durant le transport.

Chaque livre contient sa fiche descriptive, qui comporte les indications sur l’état dans lequel le livre à été confié. A-t’il été endommagé lors des manipulations pour les prises de vue ? Si oui, ces dégradations étaient elles inévitables, ou résultent elles d’une mauvaise manipulation du document ? Il nous faut en juger, en gardant à l’esprit que chaque document appelle une analyse spécifique. Par exemple, un livre dont le dos était rigide et durci verra forcément son degré d’ouverture contraint lors de la prise de vue. Les dégâts qui ont pu être occasionnés alors sont inévitables et ne résultent en aucun cas d’une erreur de la part de nos collègues des chaînes de numérisation.

Contrôles croisés

Tandis que nos collègues de la Bnf travaillent à verser quotidiennement les livres numérisés dans Gallica, nous avançons sur plusieurs étapes en même temps.

Sur Gallica

  • vérifier, pour chacun des titres, si le document est bien en
    ligne ;
  • vérifier également les informations bibliographiques : le titre correspond-il ? L’année d’édition ? L’auteur ?
  • dans le cas de recueils, bien que reliés ensemble, et numérisés en un seul tenant, contrôler que chaque titre fait bien l’objet d’un document à part entière ;
  • s’assurer que les liens fonctionnent, que le renvoi vers la notice bibliographique du  catalogue de la BnF correspond au titre numérisé ;
  • vérifier les pages dépliées, qui ont été numérisées ouvertes, cartes et autres gravures qui dénotent du corpus ;
  • tester enfin l’OCR en faisant des requêtes en plein texte pour s’assurer que l’outil a été bien paramétré et fonctionne correctement.
Notice détaillée d'un livre sur Gallica
Notice détaillée d’un livre sur Gallica

La Bnf met à la disposition de ses prestataires un tableau de suivi des anomalies, qui permettra à chaque acteur de signaler tout problème, selon une méthode bien définie. Ce tableau servira de base d’échanges pour renvoyer en numérisation des documents posant problème, ou  permettre au service de catalogage de reprendre certaines notices bibliographiques.

Les livres réintègrent progressivement nos magasins

Après ces quelques mois d’absence, les livres retrouvent peu à peu leur place dans nos magasins. Ils peuvent à nouveau être communiqués. A nous à présent de trouver une façon d’exploiter ces contenus numériques et de les diffuser auprès du public.

Sur notre catalogue

Les livres étant désormais accessibles en ligne, il convient de le signaler aux usagers susceptibles de les demander par l’intermédiaire de notre catalogue. Le lien pérenne du document sur Gallica est donc inséré dans la notice bibliographique de chacun d’entre eux. La plus-value apportée à l’usager est immédiate, et supplée parfois à la demande de communication du document.

Notice d'un ouvrage disponible sur Gallica.
Notice dans notre catalogue d’un ouvrage disponible sur Gallica.

 

Visibilité in-situ

La médiation numérique autour de nos fonds numérisés va pouvoir s’appuyer sur des outils différents.
Nous pouvons accompagner les usagers dans leurs recherches en les guidant sur Gallica. Nous avons également mis à disposition du public une tablette connectée sur l’application Gallica, qui permet une lecture particulièrement confortable. Nous organisons également des ateliers pratiques pour initier nos usagers à la navigation sur Gallica et tout particulièrement à la recherche de nos livres numérisés.

Pour retrouver nos livres sur Gallica : … cliquez ici, ou :

  • rendez vous dans la recherche avancée ;

  • sélectionnez « Bibliothèques de Nancy » dans la liste déroulante des bibliothèques partenaires ;

  • cochez aussi la case « en mode texte » pour cibler les documents qui vous offriront la recherche OCR.

 

Application Gallica sur tablette en accès libre
Application Gallica sur tablette en accès libre

Les Bibliothèques de Nancy se sont portées candidates à la prochaine campagne de numérisation, qui débutera à l’horizon 2017. Nous avons déjà commencé la sélection des documents qui cette fois porteront sur la Meurthe-et-Moselle.

À suivre sur Gallica…

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer