Archives par mot-clé : romans

100 romans lorrains : la fiction lorraine ne se porte pas trop mal

Alors que tant de moyens d’information donnent aujourd’hui une autre dimension à la lecture, l’appétit pour le récit romanesque se porte bien ; un succès que l’on doit aux anecdotes relatées dans les textes ayant pour cadre l’histoire  d’une région. Ce sont des promenades accueillantes auxquelles nous convient les auteurs, nous réservant bien des plaisirs : revivre une autre époque, d’autres coutumes, lire d’extraordinaires destins et de belles aventures sous quelques plumes régionales1.

Couverture de Jérôme Thirolle, Les doigts d'or d'Élise
Jérôme Thirolle, Les doigts d’or d’Élise

La fiction lorraine ne se porte pas trop mal

Pas moins de 100 titres de romans ayant pour cadre la Lorraine viennent enrichir le fonds lorrain disponible au prêt à domicile. Ce projet permet de valoriser et de développer une autre forme de lecture pour des usagers désireux de goûter aux aventures lorraines.

Dans leurs sagas rurales ou urbaines, les auteurs nous tissent à travers leurs récits des séquences de vie pour nous faire partager tant les joies et les drames  de leurs personnages.

Qu’ils soient sentimentaux,  historiques ou policiers, que leurs auteurs soient connus ou non, ces textes sont peuplés de héros attachants où l’invitation au voyage est de mise.

Des petits bals aux thrillers

En guise de mise en bouche, il vous est proposé de découvrir ou redécouvrir quelques auteurs bien implantés dans le paysage.

Henriette Bernier nous transporte dans les années 50 dans son roman Bals, petits bals. Après la longue période de rationnement au sortir de la guerre, les héroïnes Juliette et Camille ont envie de rire, chanter et se divertir dans les flonflons et airs d’accordéon des bals populaires.

Couverture de Henriette Bernier, Bals, petits bals
Henriette Bernier, Bals, petits bals

De Michel Caffier, critique littéraire ancien journaliste de l’Est Républicain, on retiendra La Paille et l’osier, où il évoque le destin méconnu des « optants » au lendemain de la guerre de 1870.

Couverture de Michel Caffier, La paille et l'osier
Michel Caffier, La paille et l’osier

Steve Rosa écrit la « chronique d’une mort annoncée » : C’est Bécassine qui assassine entraîne le lecteur dans les rues de Nancy, dans les pas d’une dangereuse psychopathe.

Transportons-nous dans une atmosphère Art Nouveau dans Les amours de Bélisaire de Benoît Gautier qui se fatigue à fixer l’image d’une apparition féminine sous les traits de « Madonna », statue en forme de chauve-souris.

Frédérique Volot nous révèle les secrets de la fabrication du papier mâché dans Pour l’honneur de Blanche. De la manufacture des Frères Adt dit la « Tata » de Pont-à-Mousson à la rencontre avec le Prince Volokhthine, Blanche prend sa revanche sur le destin en retrouvant l’amour et le chemin d’une nouvelle vie.

Couverture de Frédéric Volot, Pour l'honneur de Blanche
Frédéric Volot, Pour l’honneur de Blanche

Ils sont tous là, ou presque

Notre sélection est forcément subjective : nous avons choisi de partager les romans que l’équipe du fonds lorrain a aimés, ou trouvés indispensables pour représenter la Lorraine, son histoire et ses passions.

D’autres auteurs lorrains tout aussi renommés font partie de cette sélection et se trouvent en bonne place sur nos étagères comme le vosgien Gilles Laporte, l’auteur et cinéaste Philippe Claudel, Pierre Pelot, sans oublier Elise Fischer, Nathalie Hug, Paul Couturiau et bien d’autres encore.

Nous faisons le pari que vous allez en découvrir bien d’autres et qu’ils susciteront votre enthousiasme et un engouement : surprises, émotions, frissons et amusements vous attendent.

Mais d’ici là, bonne lecture ….

Couverture de Paul Couturiau, Les silences de Margaret
Paul Couturiau, Les silences de Margaret

M. Moret

 

  1. une sélection de ces romans est à votre disposition en prêt direct en salle Stanislas, armoire G []