Roland Grünberg et le Nancy Jazz Pulsations

En 1973, une poignée de jeunes Nancéiens passionnés de jazz décident de monter un festival, à l’image du Festival Mondial du théâtre qui se tenait chaque été à Nancy. Une aventure qui  commence dans les greniers d’une ferme de Xirocourt, dans laquelle des groupes viennent régulièrement jouer. L’événement se déplace ensuite au Caveau de la Commanderie à Nancy. Il attire toujours plus de curieux et d’amateurs. L’idée de monter un festival est née.

Première affiche du Nancy Jazz Pulsations créée en 1973 par Roland Grünberg, sérigraphie en deux couleurs, Sérica, Nancy, 1973, Bibliothèques de Nancy, nouvelle acquisition

Roland Grünberg, qui fait partie des amateurs de jazz et de musiques nouvelles, participe à la création de ce premier festival. Il crée toutes les affiches pour l’année 1973 mais également le journal du festival.

Le jazz envahit la ville et Roland Grünberg crée des chars, tous plus incroyables les uns que les autres, pour les parades dans Nancy.

Il réalise, tout au long de sa carrière, de nombreux portraits des plus grandes figures du jazz mais rend aussi hommage à de nombreux musiciens et artistes célèbres tels Chopin, Mozart ou encore Bob Marley, Bono et Mickael Jackson.

Hommage à King Buddy Bolden, sérigraphie en noir, Bibliothèques de Nancy, nouvelle acquisition

En 2016, les Bibliothèques de Nancy réalisent une interview de Roland Grünberg. Il leur raconte l’histoire du Nancy Jazz Pulsations. Voici la retranscription de cet interview.

– A la suite du théâtre, vous vous êtes intéressé à un autre festival, puisque vous avez été aussi un des fondateurs du Nancy Jazz Pulsations.

“Oui j’étais toujours amateur de jazz et à un moment les amateurs de jazz de Nancy se déplaçaient pour aller dans la campagne, dans un petit bled qui s’appelait Xirocourt […] et on faisait le festival dans […] une ferme qu’on avait loué, et les musiciens venaient et ils y dormaient. Comme ils y dormaient ils n’avaient pas à rentrer en voiture avec plus ou moins de consommation alcoolique. Ça a été vraiment une aventure assez intéressante. Jusqu’au jour où on s’est dit que ce serait peut-être bien de retourner sur Nancy et nous avons curé, récuré, vidé et réaménagé des caves rue de la Commanderie. Il y avait des caves des brasseries  : alors c’est là que nous avons créé un club, le Club de la Commanderie. Et on a fait venir sur contrat des musiciens qui se faisaient payer. Alors que quand on se produisait à Xirocourt, des musiciens il y en a qui se faisaient payer, et pour avoir ceux qui se faisaient payer il fallait qu’on ait beaucoup de choses autour et donc on a pris des gens qu’on ne payait pas. Ça a toujours été l’habitude dans ces premiers festivals de demander aux gens de se produire “gratis prodeo”.

Liste des artistes ayant participé au festival en 1973. Cette liste figure au verso du programme de 1973. Bibliothèques de Nancy, nouvelle acquisition

– C’est cela qui amenait de la diversité aussi ? C’est cela qui vous plaisait ?

“Oui c’est vrai. Et finalement comme j’ai continué de dessiner, j’ai fait des dessins, des bandes dessinées, des annonces.”

Programme pour le Nancy Jazz Pulsation de 1973, procédé d’impression en couleur sur papier, Bibliothèques de Nancy, nouvelle acquisition

– Vous avez fait pas mal de programmes, d’affiches, il y a de très belles affiches. On retrouve là votre style,  votre manière de dessiner, on retrouve votre univers qui se marie très bien avec cette manifestation, avec l’univers de la musique.

“Oui l’univers fantastique. Et il est même venu un moment des chars. Comme les chars de carnaval italien, des chars de 7 mètres, des chars que j’avais dessinés et réalisés en papier mâché sur grillage, mis en relief à la pince. Et ils ont paradé dans la ville de Nancy avec quelques milliers de personnes qui dansaient autour des chars. Les chars faisaient 7-8 mètres ils étaient tirés par des tracteurs. Et on ne les a même par gardés, on les a détruits.”

Photographie montrant les chars créés par Roland Grünberg défiler sur la place Stanislas lors du Nancy Jazz Pulsation en 1973, photographie en noir et blanc, Bibliothèques de Nancy, nouvelle acquisition
Projet de char pour la street parade de Nancy Jazz pulsations 73, dessin à l’encre stylo et crayon graphite sur papier, Bibliothèques de Nancy, nouvelle acquisition
Projet de char pour la street parade du Nancy Jazz pulsations de 1973, dessin au crayon de couleur et stylo sur papier, Bibliothèques de Nancy, nouvelle acquisition
Projet de char pour la street parade du Nancy Jazz pulsations de 1973, dessin au feutre et stylo sur papier, Bibliothèques de Nancy, nouvelle acquisition

– Vous avez participé au festival pendant plusieurs années, il y a eu des groupes de jazz et des jazzmens que vous avez portraiturés ?

“Oui oui et j’en ai exposé aussi. C’est vrai j’étais devenu l’artiste du festival, l’artiste maison comme j’avais été l’artiste maison du festival de théâtre.”

Portrait de Louis Armstrong, dessin à l’encre sur papier, Bibliothèques de Nancy, nouvelle acquisition

Le Nancy Jazz Pulsation 2019 se déroule du 9 au 19 octobre dans différents lieux de Nancy. Comme chaque année, des milliers d’amateurs peuvent y découvrir des groupes nouveaux et différents styles musicaux. Un événement toujours très attendu des mélomanes.


Une réflexion sur « Roland Grünberg et le Nancy Jazz Pulsations »

  1. Bonjour,
    Votre hommage aux fondateurs du Festival Jazz Pulsations de Nancy et notamment à Roland Grünberg est très émouvant. Pour Roland, je vous en remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.