Histoire naturelle des oiseaux de l’Amérique Septentrionale

Le grand format du mois

In-plano, in-folio : c’est l’étiquette qui est attachée à ces grands formats qu’on a souvent tendance à reléguer dans les rayonnages où ils ont pu trouver place. Tous n’atteignent pas les dimensions, ni le poids de la fameuse Description de l’Égypte1 mais le mot « volume » prend ici tout son sens.

Veut-on montrer un exemple de « beau livre » ? Nos bras se tendent plus volontiers vers des formats maniables. Une exposition invite-t-elle à les extirper des travées ? Leurs « ailes de géant » les empêchent de… rentrer dans la vitrine. Le pragmatisme l’emporte sur la poésie, hélas ! Cependant, si l’expression « format bibliographique » manque de légèreté et reste obscure au non initié, et sans entrer dans les arcanes des systèmes d’imposition, une consolation inattendue nous vient par le vocabulaire lié aux formats des feuilles de papier à l’origine de nos grands formats, vocabulaire qui est, à lui seul, tout un poème : Grand Raisin, Jésus, Grand Jésus, Soleil, Colombier, Grand Aigle ou encore Grand Monde2.

Ces « formats atlantiques » nous invitent au voyage. Alors, pourquoi résister ?

La salle Stanislas de la Bibliothèque médiathèque de Nancy, salle de consultation des documents patrimoniaux, dispose d’une vitrine relativement accueillante et décide d’offrir à voir, chaque mois, un nouveau spécimen de ces géants de papier.

Livres de fêtes ou de cérémonie (entrées solennelles, célébration de la naissance du Dauphin, mariages, funérailles), représentations de batailles, albums, atlas, recueils de botanique, d’anatomie, d’architecture, de motifs décoratifs, vues en tous genre… l’éventail est large. Dans les collections nancéiennes,  plus d’un millier d’ouvrages de cet acabit, répartis entre réserves précieuses et fonds des beaux-arts, sont candidats à l’exposition. Certains recueils ou albums ont tous les atours d’un ouvrage imprimé mais ont été constitués par un collectionneur : il s’agit alors de recueils factices, le plus souvent constitués autour d’un thème, d’une période chronologique, d’un mouvement artistique, d’une technique, d’un graveur… Ces derniers pourront exhiber leurs plus belles planches mais, attention, pour des raisons de conservation, le « show » est limité aux techniques imprimées (les œuvres uniques, dessins, aquarelles, peintures et tous supports trop fragiles ne pourront être montrés en raison de la trop forte luminosité environnant la vitrine).

Le Grand format du mois a donc débuté au mois de janvier 2014 et s’est poursuivi au mois de février avec les deux volumes d’un ouvrage d’exception :

Histoire naturelle des oiseaux de l'Amérique septentrionale... PL’ouvrage

Histoire naturelle des oiseaux de l’Amérique Septentrionale, contenant un grand nombre d’espèces décrites ou figurées pour la première fois, par M. L. P. Vieillot continuateur de l’Histoire des colibris et des oiseaux-mouches, auteur de celle des jacamars, des grimpereaux, des promerops, des oiseaux de paradis et de la plupart des articles d’ornithologie du Nouveau dictionnaire d’histoire naturelle, etc. – A Paris : chez Desray, 1807.

Les deux volumes de ce très rare ouvrage3, un classique de l’ornithologie américaine, sont ornés de 131 planches gravées par L. Bouquet, imprimées en couleurs par Langlois et rehaussées à la main. La gravure a été réalisée

d’après les peintures de Jean-Gabriel Prêtre.

Le livre contient la description de nombreux oiseaux d’Amérique du Nord, précédant, pour certains, celle d’Alexander Wilson4. Vieillot, avec Wilson, fut le pionnier d’une nouvelle forme d’ornithologie dans laquelle les oiseaux n’étaient plus classés par spécimen mais étaient étudiés en relation avec leur environnement. Vieillot accordait une attention particulière au plumage, celui des jeunes oiseaux, celui des femelles, mais observait aussi les changements liés aux saisons.

L’une des caractéristiques essentielles de cette œuvre est de marier description scientifique et traitement artistique.

 

Le peintre

Jean-Gabriel Prêtre (1775-1840), est un dessinateur et peintre d’histoire naturelle, peintre de la Commission d’Égypte, membre de la Société linnéenne de Paris, peintre à la Ménagerie de l’Impératrice Joséphine puis au Muséum d’histoire naturelle. Il a fait les dessins de la collection d’histoire naturelle du zoologiste M. de Lorgne de Savigny ; le Traité d’ornithologie de René-Primevère Lesson ; le Nouveau recueil de planches coloriées d’oiseaux du néerlandais Coenraad Jacob Temminck, manuel de référence sur les oiseaux européens pendant de longues années ; l’Histoire naturelle des plus beaux oiseaux chanteurs de la zone torride, de Louis Vieillot, etc.

De l’extinction des espèces

Si le dodo de l’Île Maurice est bien connu, c’est en partie parce qu’il est devenu emblématique des espèces éteintes. Cet oiseau ne figure évidement pas au nombre des espèces étudiées dans l’ouvrage qui, rappelons-le,  étudie les oiseaux d’Amérique septentrionale, mais l’association fut vite faite après avoir exposé le second volume, ouvert sur la planche figurant le Pic noir à bec blanc ou Picus principalis.  A peine avons-nous présenté la planche qu’un ornithologue local nous fit savoir que cette espèce, qui fut pourtant très répandue, est aujourd’hui considérée comme éteinte. L’intérêt scientifique des descriptions trouve ainsi un nouvel intérêt. Ne concluons pas sur cette note pessimiste, nombre d’espèces magnifiques sont encore visibles, en trois dimensions, ou en deux…

Voir d’autres planches

Histoire naturelle des oiseaux de l'Amérique septentrionale... P

  1. Livre fermé, plus ou moins 55 x 72 cm, selon les reliures []
  2. Voir Manuel de bibliophilie, Tome 2, Dictionnaire par Christian Galantaris, Paris : Éditions des Cendres, 1999 []
  3. Moins de 5 exemplaires signalés dans les collections publiques françaises. []
  4. ornithologue, dessinateur et écrivain américano-écossais, né le 6 juillet 1766 à Paisley et mort le 23 août 1813 à Philadelphie []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.