Document présenté lors de l'accueil de classe autour des jeux et jouets

Une enseignante à la Bibliothèque

Durant l’année scolaire 2013-2014, la Bibliothèque a accueilli un professeur des écoles en reconversion professionnelle afin de participer à l’apprentissage de son nouveau métier de bibliothécaire. Elle a été pleinement intégrée à l’organigramme de la bibliothèque au sein de la cellule Action culturelle, avec pour mission la conception et la modélisation des livrets pédagogiques accompagnant les accueils de classes. Cette mission a été dûment remplie, et nous sommes heureux de publier aujourd’hui le bilan de cette « année à la Bibliothèque ».

Arlequin à découper
Arlequin à découper, document présenté lors de l’accueil de classe autour des jeux et jouets

Une année à la Bibliothèque Stanislas…

En septembre 2013, j’intégrais l’équipe de la bibliothèque Stanislas en tant qu’assistante pédagogique. Professeur des écoles en reconversion, après un DUT Métiers du livre et du patrimoine, j’ai participé à la vie de la bibliothèque pendant une année scolaire. Ma mission principale a consisté à réaliser des dossiers ressources à destination principale des enseignants et à transmettre une méthodologie devant permettre aux collègues de poursuivre ce travail.

Le service patrimoine

Mes permanences en salle de consultation patrimoniale m’ont permis de découvrir la grande variété des documents susceptibles d’être communiqués et qui nécessitent des traitements adaptés : journaux, manuscrits, autographes, chartes, estampes, recueils factices, affiches… La communication des documents répond à une procédure rigoureuse et les demandes des usagers sont toujours satisfaites que ce soit par la communication du document original ou bien numérisé (quand il existe) lorsque le lecteur s’intéresse au contenu et non aux qualités techniques du document.
Je me rends compte que les bibliothécaires connaissent leurs fonds et leurs connaissances sont parfois indispensables pour pouvoir aider les usagers dans leurs recherches.  De plus, la rigueur des catalogueurs dans la description des ouvrages est essentielle pour le bon fonctionnement du service et les magasiniers font un travail minutieux de conditionnement pour permettre la bonne conservation des documents.
Mon arrivée a coïncidé avec le début des grands chantiers que l’équipe mène de front : désherbage, rétroconversion, numérisation, création de site internet, aménagement d’une nouvelle réserve, tout en poursuivant le travail quotidien et les actions culturelles dans le but d’ouvrir la bibliothèque vers l’extérieur et de valoriser ses collections : journées du patrimoine, « une heure avec », animations hors les murs, tables rondes, conférences autour du numérique, « nuit à la bibliothèque » et bien sûr les accueils de classe…

Détail d'une page de De Historia stirpium..., Fuchs (BmN, 100 741)
Détail d’une page de De Historia stirpium…, Fuchs (BmN, 100 741) 

L’éducation au patrimoine

« L’éducation au patrimoine est partie intégrante de l’éducation artistique et culturelle des élèves. A ce titre, elle figure au sein de l’enseignement d’histoire des arts [obligatoire depuis les programmes de 2008], dans les écoles primaires, collèges et lycées. »1;
Les services pédagogiques sont très fréquents dans les musées et dans les services d’archives mais ils se font plus rares dans les bibliothèques2.
Le service de médiation culturelle propose des accueils de classe sur des thématiques variées : jeux d’autrefois, botanique, le monde en cartes ou bien les illustrations des fables de La Fontaine. A cela s’ajoutent des ateliers de recherche documentaire à destination des lycéens et des visites à la demande des établissements scolaires. L’histoire de la bibliothèque et de ses collections est à elle seule un sujet d’étude. Le bâtiment, l’organisation des différents espaces, la disposition des livres amènent de nombreux questionnements de la part des élèves, la curiosité enfantine est un si joli défaut…

Accueil de classe autour des jeux et jouets.
Accueil de classe autour des jeux et jouets.

Autant d’occasions donc pour les élèves d’être placés en relation directe avec leur patrimoine, de prendre conscience de son importance et d’aiguiser leur sens critique.

Exploiter des documents patrimoniaux

Quant à la manière de présenter les documents, c’est là un des enjeux du service patrimoine d’une bibliothèque : trouver une harmonie entre la valorisation des collections patrimoniales d’une part et leur préservation d’autre part. Les élèves se montrent naturellement respectueux des documents, sensibles à l’idée que certains livres ont pu traverser les siècles pour arriver jusqu’à nous dans un bon état de conservation. Il ressort une certaine fascination pour le document patrimonial présenté sous sa forme originale. Mais comment éviter la tentation de poser son doigt pour caresser le papier ou la reliure de parchemin ?

Carte de l'Italie. La Cosmographie de Claude Ptolemée, 1401-1500, ouvrage manuscrit (BmN, ms 354)
Carte de l’Italie. La Cosmographie de Claude Ptolemée, 1401-1500, ouvrage manuscrit (BmN, ms 354)

Les vitrines ont pour inconvénient de mettre une distance entre le document « authentique » et l’élève. Toutes les idées sont donc à l’étude lorsqu’il s’agit de trouver des solutions pour protéger les documents sans retirer la magie de l’objet.  Les pochettes transparentes ont été testées et approuvées, certains documents ont été reproduits en grand format puis plastifiés. Une mallette de matériel pédagogique se construit petit à petit avec du parchemin de démonstration, du cuivre de gravure, une presse typographique à main… Des cloches  en verre et plateaux tournants sont encore à l’état de prototypes mais seront bientôt en test.
C’est aussi l’occasion de sensibiliser les élèves aux nécessaires précautions à tenir pour permettre la conservation des documents et qui sait, faire naître des vocations !
Proposer des images sous forme dématérialisée est aussi une solution (sous couvert de diffusion des nouvelles technologies) : depuis que les tablettes numériques ont fait leur entrée en bibliothèque, elles ont un réel intérêt à être utilisées durant ces animations (là on peut toucher!). La question reste de savoir quels usages on peut en faire et il est intéressant de se tourner vers les musées qui ont déjà œuvré dans ce domaine.
Une séance à la bibliothèque a d’autant plus d’intérêt qu’elle aura une place programmée dans une séquence plus large d’enseignement dispensé en classe3.
C’est pourquoi la communication avec l’enseignant est importante afin de lui fournir le contenu précis de l’animation, son lien avec les programmes scolaires, des pistes d’exploitation pédagogique mais aussi des images numérisées lui offrant la possibilité de poursuivre (ou de reprendre) l’exploitation des documents en classe. Les dossiers ressources permettent de donner ces informations ainsi que des connaissances utiles pour exploiter les documents sélectionnés par les bibliothécaires.

Derrière l'horloge de la bibliothèque
Derrière l’horloge de la bibliothèque…

Nostalgie quand tu nous guettes…

Je n’ai pas encore quitté le service que je sens déjà que beaucoup de choses vont me manquer4
A la manière dont Françoise Héritier nous livre dans son essai Le sel de la [sa] vie5, j’ai envie de livrer ces petits instants qui ont fait le sel de cette expérience inoubliable :

  • Choisir un livre au hasard dans les magasins et l’ouvrir
  • Sentir l’odeur des vieux livres
  • Se perdre dans les travées
  • Se retrouver derrière l’horloge dans le grenier
  • Faire découvrir que Grandville n’est pas seulement le nom d’une rue
  • Se perdre dans les carnets de voyage de Gironcourt6
  • Tourner les pages du premier « atlas »
  • Apprécier le silence de la salle de lecture
  • Assister à un concert de rock dans la salle de lecture un vendredi après-midi
  • Prendre des photos depuis les galeries…

Et tant d’autres …

 A. Mary


 

  1. Voir la page consacré à l’éducation au patrimoine sur Eduscol. consulté le 24/01/2015 []
  2. Lire à ce propos Un service éducatif à la Bibliothèque  consulté le 24/01/2015 []
  3. Voir L’éducation au patrimoine : de la recherche scientifique aux pratiques …, CASTAGNET-LARS Véronique (dir.), Villeneuve d’Asq : Presses Universitaires du Septentrion, 2013 []
  4. Cet article a été écrit fin juin 2014. []
  5. HERITIER, Françoise. Le sel de la vie. Paris : O. Jacob, 2012. []
  6. Georges Regnard de Gironcourt (1876-1960) était un géographe, voyageur qui a fait beaucoup de missions scientifiques et dont la bibliothèque possède le manuscrit. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.