Archives par mot-clé : journées du patrimoine

Une collection de bandes dessinées contemporaines dans le fonds lorrain

Fonds de référence de la bibliothèque Stanislas, le fonds lorrain est constitué de plusieurs dizaines de milliers d’ouvrages. Bien qu’historique de par sa constitution remontant au XIXe siècle, il est «vivant », enrichi en permanence au gré des publications paraissant sur la Lorraine.

 

Aperçu de la collection dans les magasins de la bibliothèque.

 

Pourquoi constituer une telle extension ?

Avec un fonds lorrain de référence et un cabinet d’art graphique significatif, il était dommage de ne pas songer à couvrir l’ensemble des domaines de l’édition.  C’est la raison pour laquelle il a été jugé opportun de s’intéresser aux bandes dessinées et aux albums pour la jeunesse du point de vue de l’illustration.

Il paraît pertinent de mettre en place cette démarche avec des artistes vivants, à même de présenter leur travail et d’être acteurs de la mise en place de cette collection.

 

Selon quelle méthode ?

Une telle entreprise ne peut avoir pour objectif la constitution d’un ensemble exhaustif. La production éditoriale est très abondante et les titres ne sont que rarement imprimés de nouveau une fois les stocks épuisés. C’est pourquoi il est apparu nécessaire de partir au contraire d’une liste raisonnée d’artistes et d’entreprendre de faire l’acquisition de leur création de façon rétrospective, autant que faire se peut. Cependant, malgré le fait que les protagonistes sont connus et que les publications remontent à une trentaine d’années pour les plus anciennes, certaines sont déjà épuisées.

Ce travail, commencé en 2017, a nécessité la définition d’un budget spécifique, le repérage des artistes à retenir, une réflexion sur la méthode de catalogage et le rangement physique en magasin. Les albums devaient-ils être intégrés au fonds lorrain selon la numérotation en vigueur au gré de leur arrivée dans les collections ou bien faire l’objet d’une cotation particulière de façon à être distingués en cas de recherche et aussi en termes de rangement ? C’est finalement ce second parti pris qui a été retenu, la collection en tant que telle semblant ainsi plus visible sur le long terme. Le fait de travailler pour la pérennité induit aussi un équipement des albums en conséquence : matériel neutre pour la cote, pas d’estampillage entravant la lecture de l’album, étiquetage adéquat. 

La première campagne d’acquisition a donc concerné dix auteurs pour environ 160 albums, certains existant déjà dans les collections au titre du dépôt légal. Le budget engagé en 2017, uniquement pour cette collection de bande dessinée a été de 2000 €.

Les auteurs sont : Diego Aranega, Baru, Frédéric Boilet, Romain Dutreix, André Faber, Jochen Gerner, Yan Lindingre, Jean-Marc Mathis, Moski, peb et fox, Hector Régis et Lefred Thouron.

Une fois ce choix effectué et les premières acquisitions réalisées, il semblait important de rencontrer ces auteurs illustrateurs. L’idée était de leur présenter notre démarche et de les sensibiliser à nos problématiques : conserver pour une durée indéterminée leur production, les inciter à verser dans nos collections des éléments qui seraient épuisés dans le commerce ou inaccessibles par les circuits commerciaux. La rencontre a aussi permis de les interroger sur leur façon d’écrire et de dessiner.

 

Un atout majeur : le potentiel territorial

A Nancy en premier lieu, et plus largement sur le territoire lorrain, une génération d’auteurs illustrateurs donne raison à la constitution de cette collection. C’est une véritable opportunité que de pouvoir suivre les réalisations de ces professionnels, de les rencontrer et de connaître leurs projets.

La plupart de ces professionnels sont très actifs dans la presse : dessins réguliers dans Le Canard enchaîné (Diego Aranega, Lefred-Thouron, Romain Dutreix,  Jochen Gerner, André Faber, etc.), Télérama, Le Monde, Les Echos, Courrier International, Médiapart,  Fluide Glacial… Se pose alors la question de la conservation d’un florilège représentatif de cette activité graphique non négligeable dans le parcours professionnel de ces dessinateurs lorrains.

Exposition souvenirs de Diego Aranega Galerie Lillebonne juin 2018

Pour cet aspect-là, le parti pris est de collecter une sélection des titres de presse et de constituer des dossiers par dessinateurs. Avec pour objectif conserver un échantillon du travail de chacun une veille régulière est effectuée dans les journaux acquis pour nos usagers et régulièrement désherbés.

Peb et fox pour leur part sont aussi éditeurs, au potager moderne  et mènent régulièrement des actions sur le territoire, auprès du jeune public et des citoyens éloignés de la culture pour faire connaître la bande dessinée et ses processus de création.

Auteurs, dessinateurs et éditeurs : des acteurs à part entière

L’ensemble des auteurs se montre fort intéressé par la démarche et en mesure l’enjeu.
Tous les contacts se sont avérés chaleureux et passionnants du point de vue de la découverte du parcours de chacun. Un intérêt pour la démarche engagée à la bibliothèque a rapidement mobilisé les uns et les autres, et depuis lors, des dons sont régulièrement effectués par ces auteurs avec la plupart du temps des publications ou estampes introuvables dans le commerce, autant dire des pièces d’un grand intérêt du point de vue de notre démarche.

Dons de Jochen Gerner,  juin 2018

Le marché public passé avec la librairie spécialisée en bande dessinée La Parenthèse  permet aussi d’étayer la collection avec perspicacité car son directeur, Stéphane Godefroid, est expert en la matière. Il connaît personnellement l’ensemble des auteurs auxquels nous nous intéressons et édite régulièrement des albums qu’il commande à certains d’entre eux. La collaboration est à a fois riche et instructive, des dons généreux de sa part ont là aussi renforcé le projet.

 
Un an après, où en est-on ?

Cette initiative nécessite aussi d’être connue. A ce titre, plusieurs actions de médiation sont mises en place.
En mars 2018, le musée lorrain a organisé une soirée intitulée Fans de BD dans le cadre de l’exposition lorrains sans frontières. A cette occasion, nous avons présenté le travail de Baru en commentant des planches originales de deux de ses albums présentées dans l’exposition (Les années Spoutnik et L’autoroute du soleil). Cela fut l’occasion de montrer aux visiteurs l’ensemble des bandes dessinées de Baru de notre nouveau fonds ainsi qu’une revue exceptionnelle que nous conservons dont il fut le rédacteur en chef et devenue désormais rarissime, (Le Téméraire). Nicolas Moog était quant à lui invité pour scénariser une séquence de son choix de l’exposition.

Nicolas Moog dessinant au cours de la soirée Fans de BD

A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine les 15 et 16 septembre 2018, Romain Dutreix, auteur illustrateur, sera sur le fil :  après avoir observé la vie de la bibliothèque sous toutes ses facettes, il la dessinera à sa façon  et en fera une présentation au public. Une séance de dédicace est également prévue, grâce au concours de la librairie La Parenthèse.

Dessin de Romain Dutreix sur le fil conçu spécialement pour les Journées Européennes du Patrimoine 2018

Nous mettrons également l’intégralité des albums jeunesse et des bandes dessinées à disposition du public et avons conçu autour d’eux plusieurs jeux pour attirer le public familial et faire découvrir notre démarche.

Jeu héros de BD bonne pioche !

 A l’automne, les auteurs sont  invités à une visite particulière de la bibliothèque. L’idée est de leur en montrer le fonctionnement, les endroits non accessibles au public tels que les magasins, mais aussi les archives de presses et une sélection des collections d’art graphique. Le fonds lorrain sera quant à lui présenté à travers son historique, sa diversité de documents et sa richesse. Stéphane Godefroid, co-directeur de La parenthèse sera présent et nous aimerions mettre à profit cette rencontre en faisant dédicacer à l’ensemble de ses auteurs la toute récente bande dessinée collective consacrée à Nancy créée à son initiative, Quartiers libres.
La presse locale s’intéresse à notre travail, ce qui permet aussi de le rendre public et d’avoir des propositions de particuliers souhaitant contribuer à la constitution de la collection.

Les objectifs à venir

Comme tout le fonds lorrain, la collection de bandes dessinées a vocation à s’étoffer au fil des années en fonction des nouvelles parutions et des contributions des auteurs. Cette année, de nouveau noms sont venu compléter l’existant. Des albums de Zoé Thouron, Nicolas Moog, Thierry Martin et Olivier Romac ont été acquis. Cette continuité fait partie des objectifs, ceci afin de compléter progressivement la collection.
Les dons d’estampes contribuent aussi à enrichir la collection et l’acquisition de dessins originaux sur le moyen terme est à l’étude.
Des actions pédagogiques aboutissant à une  publication valorisant les collections patrimoniales de la bibliothèque seront également sans doute développées dans un avenir proche.

Ainsi, la nouvelle collection de bandes dessinées intégrant le fonds lorrain prend tout son sens car la démarche s’ancre dans le territoire avec des auteurs vivant ici et connaissant un rayonnement significatif. Tout le sens de ce projet provient du fait que nous avons la possibilité d’être en lien avec ces artistes et ainsi d’entretenir une belle émulation.